Sociologie et sociétés. Vol. 50 No. 2, Automne 2018
  • Éditeur québécois

Alors que l’appel à contributions de ce numéro spécial de Sociologie et sociétés sur la race et le racisme circulait, deux controverses publiques relatives au racisme ont éclaté quasi simultanément au Québec et en France — d’où sont respectivement issus les auteurs de ces lignes. Le 17 octobre 2017, le ministre québécois de l’Immigration, de la Diversité et de l’Inclusion, David Heurtel, annonce la fin de la « Consultation québécoise sur la discrimination systémique et le racisme » et sa conversion en « Forum sur la valorisation de la diversité et la lutte contre la discrimination ». Le virage n’est pas anodin : la nouvelle instance balaye ainsi sous le tapis l’enjeu du racisme et des discriminations à l’endroit des personnes racisées — y compris les citoyens « natifs » — pour le réduire à un problème passager d’arrimage entre les qualifications des nouveaux arrivants et les besoins du marché du travail[1]. Quelques mois auront donc suffi pour que l’initiative lancée en mars 2017 avorte sous la pression des partis de l’opposition qui voyaient en cette consultation publique une intention de faire le « procès des Québécois »[2].