Lafayette et Washington - À la conquête de la liberté

Sous la bannière de L’Hermione

Livre numérique

Lafayette et Washington - À la conquête de la liberté

Suivez le jeune La Fayette dans son aventure aux côtés des colons d'Amérique !À la cour du roi Louis XVI, le marquis de La Fayette se morfond. Son enfance, au château de Chavaniac, en Auvergne, ne l’a pas préparé à cette vie-là. Lors d’une conférence donnée en sa garnison de Metz, il est subjugué par le plaidoyer du duc de Gloucester en faveur des colons d’Amérique qui se battent, outre-Atlantique, pour leur liberté. Jamais aucune cause ne lui a semblé plus belle à défendre pour l’humanité ! Avant même la fin de la soirée, il a décidé de la faire sienne.À 19 ans à peine, le jeune orphelin - mais riche héritier - se jette dans l’aventure pour rejoindre l’armée des patriotes. Parvenant à se faire enrôler in extremis, il rencontre, peu après, le commandant de l’armée continentale, George Washington. Entre les deux hommes, l’attirance est immédiate. Le général, plein de curiosité pour ce jeune aristocrate du vieux monde, l’invite aussitôt à séjourner chez lui, au quartier général de Valley Forge. Ainsi commence pour Lafayette la guerre d’indépendance américaine à laquelle il a tant rêvé de participer. Sur le théâtre des affrontements, ponctué de complots et de trahisons, l’amitié filiale entre les deux hommes va être le ressort même du triomphe de leur idéal. Ce roman historique retrace l’évolution de leur lien affectif sur la base de la correspondance qu’ils nous ont laissée. Elle nous offre une fenêtre incomparable sur l’esprit chevaleresque et la philosophie humaniste de ces deux gentilshommes du XVIIIe siècle, que l’Hermione allait réunir en Amérique.Plongez-vous dans ce roman historique rocambolesque sur fond de guerre d’indépendance et suivez la relation presque filiale entre George Washington et le marquis de La Fayette.EXTRAITIl envoya au contraire deux forces de mille soldats chacune affronter les Anglais. Une brigade de quatre mille autres avait ordre de les rejoindre. Si la tactique réussissait, l’armée principale entrerait dans la bataille. Si, au contraire, l’ennemi s’avérait trop puissant, le corps couvrirait la brigade vers une retraite sûre. Le général confia le commandement du corps à Arthur Lee mais celui-ci le refusa avec mépris, le qualifiant de « passeport pour le désastre et la disgrâce ». Washington le remit alors à son deuxième commandant en chef, Lafayette. Plus tard, Lee se ravisa. Comme Washington refusait de revenir sur sa décision par respect pour Lafayette, Lee vint plaider sa cause directement auprès du marquis. « C’est ma fortune et mon honneur que je mets entre vos mains, l’implora-t-il. Vous êtes trop généreux pour perdre l’une et l’autre. » Le vieil officier avait su toucher la corde sensible du chevalier Lafayette qui accepta, avec joie, de le laisser reprendre les commandes et de servir sous ses ordres. Le lendemain matin, le marquis s’en fut donc installer ses volontaires au camp d’Icetown. Washington, après avoir évalué les forces britanniques, donna ordre à Lee d’attaquer.CE QU'EN PENSE LA CRITIQUEUne lecture agréable pour découvrir ce personnage historique assez exceptionnel. - Blog L'écosystème d'AnaiscienceLe grand mérite de ce livre est de nous faire percevoir leur humanité profonde, au-delà du mythe du héros révolutionnaire. - Soraya, Histfic.frÀ PROPOS DE L'AUTEURCatherine Goulletquer est diplômée en langues étrangères, sciences humaines et journalisme. Elle a été correspondante de presse aux États-Unis de 1989 à 1992 et exercé le métier de journaliste pendant une dizaine d’années avant de se tourner vers l’écriture et la traduction d’ouvrages, tout en enseignant l’anglais. Depuis 2007, elle est psychopraticienne relationnelle et analyste transgénérationnelle dans la région nantaise. Auteure d’une dizaine d’ouvrages, elle a reçu le Prix des Mouettes en l’an 2000 pour son premier livre publié chez Geste éditions, Femme de la Côte.