À la recherche de l’amant français
Un roman d'apprentissage bouleversant

Livre numérique

À la recherche de l’amant français

L'auteure livre un éclairage inédit sur les conservatismes encore bien ancrés dans nos sociétés occidentales.À la recherche de l’amant français raconte comment Nilanjana, une Bengalaise originaire de Calcutta, se libère peu à peu du contrôle patriarcal exercé par son père et son époux, avant de rencontrer la version française du patriarcat, diffuse et inattendue, incarnée par son amant français.On assiste à la confrontation d’une femme indienne aux réalités d’une société dite « moderne », moins éloignée de la sienne qu’on ne pourrait le croire. Ce livre est le parcours de Nila, que nous suivons au travers de ses pérégrinations entre deux cultures qu’en apparence tout oppose.Le témoignage fort et émouvant d'une femme bengalaise en quête de liberté.EXTRAITLa jeune femme, drapée dans un sari de soie rouge, lèvres gercées, oreilles, nez et mains parées d’or, sortit de l’avion en dévisageant toutes ces personnes blanches qui l’entouraient, et manqua de trébucher sur l’escalier mécanique ; elle traversa l’aéroport en suivant le mouvement de la foule, au milieu des bavardages et du bourdonnement. La foule finit par s’immobiliser, formant une file d’attente improvisée – un immense boa constrictor – rappelant celles qui s’étirent devant les magasins de rationnement alimentaire quand le riz est vendu à prix cassé. La jeune femme voulut contourner la queue du serpent et tenta de se faufiler. Mais les autres se mirent à crier, toi là avec le sari rouge, retourne derrière. Elle passa sa langue sur ses lèvres gercées, et battit en retraite vers la queue, tout au bout, tout au fond, à la place des indigents. Le boa serpentait rapidement. Seule la queue resta coincée dans les buissons épineux.À PROPOS DE L'AUTEURTaslima Nasreen est née au Bangladesh. Militante des droits humains, elle est mondialement connue pour ses écrits sur l’oppression des femmes et pour ses critiques de l’obscurantisme religieux. À la suite de plusieurs fatwas appelant à sa mort, elle a dû quitter son pays en 1994.Elle a reçu de nombreuses distinctions, dont le prix Sakharov pour la liberté de pensée, le prix Simone de Beauvoir et le prix des Droits de l’Homme de la République Française. Elle est l’une des détentrices du Passeport de Citoyenneté Universelle (O.C.U.). Taslima Nasreen est l’autrice de très nombreux ouvrages : romans, poésies, essais et autobiographies. Ses œuvres sont traduites dans une trentaine de langues.