Spirale. No. 261, Été 2017
  • Éditeur québécois

Peut-on choisir ses formes de vie ? Telle est la question au cœur du dossier du numéro estival de Spirale. Manières d’agir et d’être communes à des individus, les gestes banals que nous faisons quotidiennement sans réaliser que nous les faisons tous en même temps, voilà ce qu’interrogent les auteurs de ce dossier en se penchant sur des récits, essais et pièces de théâtre « [qui] questionnent notre capacité d’avoir prise sur les séries de gestes que nous posons tous les jours ». Pour la chronique « Afterpop », Antonio Dominguez Leiva parle de l’empire du même, de la sérialisation, de la répétition et autre itération, au cinéma et ailleurs. Le portfolio, signé par Sonia Pelletier, présente quant à lui l’artiste interdisciplinaire Helena Martin Franco dont le travail se décline à travers l’art action, la fabrication d’objet et l’art numérique. Son œuvre Autel-corps immaculé II illustre la couverture du numéro.