La rive est loin

Livre numérique

La rive est loin
  • Éditeur québécois

Un couple fait vie commune depuis de nombreuses années. Ils sont presque devenus étrangers l’un à l’autre. Elle est une femme mystérieuse, qui ne semble à son aise que dans les imaginations fantastiques qu’elle entretient au sujet de ses vies antérieures. Lui est un scientifique, bien ancré dans la réalité, occupé à répertorier et à classer des objets.

On découvre un cancer à l’homme. Il va mourir. La femme, soudain, vit cette mort comme la fin du monde et découvre combien elle tenait à cet homme, à cet amour.

Dans La rive est loin, Ying Chen rattache ses oeuvres précédentes dans un ensemble parfaitement cohérent. Pour la première fois, on entend la voix de A., le mari, dans ce cycle romanesque qui donnait jusqu’ici toute la place à la voix féminine. Ce roman, admirable dans son ampleur apocalyptique en même temps que par le côté si intimiste et si humain de la tragédie que vit ce couple, est une réaffirmation de la vie, de son caractère irréductible, de son pouvoir d’éternité.