Changement d'ordonnance

Mutations professionnelles, identité sociale et féminisation de la profession pharmaceutique au Québec

Livre numérique

Changement d'ordonnance
  • Éditeur québécois

Qu’est-ce qui contribue à la genèse des groupes professionnels, à leur émergence dans le tissu social, à leur adaptation ou à leur disparition ? Qu’est-ce que cette évolution nous révèle de la société qui l'engendre et la porte ? La profession pharmaceutique est de ce point de vue un cas passionnant. Le sillon de sa trajectoire au XXe siècle, et tout particulièrement depuis une cinquantaine d'années, est en effet marqué par les plus radicales transformations: changement de rôle social et professionnel, de contexte de pratique, d'image, de définition interne et, bien sûr, de recrutement social, puisque les femmes y font une percée impressionnante. On y trouve de tout... C'est donc précisément de la complexité et de la fluidité des rapports qui lient entre eux ces divers éléments que peut naître une socio-histoire des groupes professionnels capable de révéler l'articulation de thématiques le plus souvent traitées séparément. Mais c'est aussi une autre façon de peindre et d'appréhender l'espace social, qui, sans nier les divisions de la société en classes, tient compte des dynamiques plus fines qui sous-tendent l'évolution du marché du travail au XXe siècle: entendons par là le professionnalisme comme principe d'identité sociale, la tendance à la spécialisation, la rhétorique de la compétence et la féminisation des champs professionnels. À la croisée de deux disciplines, l'histoire et la sociologie, et de différents objets d'études, les professions, le travail des femmes et la santé publique, Johanne Collin propose ici une étude fascinante.

Table des matières

Table des matières
Changement d'ordonnance 1
Remerciements 9
Introduction 11
Chapitre 1 - Rupture d'évidences : d'une sociologie à une histoire des professions 17
On ne naît pas profession, on le devient... 20
Professionnalisation et déprofessionnalisation 22
Le recours à l'histoire 24
Les professions : des corps fluides 25
La féminisation des groupes professionnels 26
Une démarche particulière 28
Les sources 29
Chapitre 2 - Quelques jalons pour une histoire de la pharmacie 33
Luttes de territorialité et frontières de la pratique 36
La pharmacie du Québec au XIXe siècle 38
Les forces et les faiblesses de la Loi de pharmacie 42
Fabrication et consommation des médicaments au tournant du siècle 47
L'industrie pharmaceutique au XXe siècle : quelques points de repère 52
Le rapport du pharmacien au médicament 54
Les limites effectives de la juridiction de pratique des pharmaciens 56
Chapitre 3 - Profession : commerçant ? 63
Le commerce : une longue tradition ? 66
Encadrement commercial et complexification des structures de distribution 69
L'évolution de la concurrence 75
La concentration du capital commercial en pharmacie 79
Chapitre 4 - Pénurie et gestion de la main-d'oeuvre 87
Évolution de la définition interne de la profession 90
Division du travail et délégation des tâches 95
La Loi de pharmacie et le recours à une main-d'oeuvre en formation 98
Étudiants éternels ou éternels commis ? 100
Chapitre 5 - Reprofessionnalisation et extension du salariat 107
Les paramètres de lextension du salariat à lintérieur de la profession 111
Prélude à la crise 114
La définition d'un nouveau rôle 124
Le paroxysme de la crise : la refonte de la loi et des règlements 126
Épilogue 135
Chapitre 6 - Genèse d'un processus de féminisation 139
Le déplacement des bases de recrutement de la profession 143
Accession des femmes à la profession pharmaceutique 151
La féminisation : à la fois produit et support de l'extension du salariat 155
Le salariat : des représentations antinomiques et des effets contraires 162
Conclusion 167
Notes 177
Bibliographie 223
Liste des tableaux 239
Table des matières 241