Sevigne@Internet

remarques sur le courrier électronique et la lettre

Livre numérique

Sevigne@Internet
  • Éditeur québécois

En co-édition avec Del Busso Éditeur

Qu'on se le dise: la nostalgie ne guide pas mon propos. Mes journées commencent par la consultation de mon courrier électronique. Une partie de la réflexion que l'on va lire vient d'échanges menés grâce à ce moyen de communication. Je le crois utile - pour certaines choses. - Benoît Melançon

Malgré le télégraphe, le téléphone et le télécopieur, on n'a jamais cessé d'écrire des lettres, de les mettre dans les enveloppes, de les confier à la poste, de les conserver et de les caresser. Il y a mieux: la lettre ne peut pas être remplacée par le courrier électronique, car elle a des ressources qu'aucune autre forme d'écriture ne partage. Avec un ordinateur, on peut faire toutes sortes de choses; on ne peut pas envoyer une lettre.

Pour l'auteur de Sevigne@Internet, il ne s'agissait pas de valoriser une forme au détriment de l'autre. En 1996, quand son livre a paru pour la première fois, il lui fallait comprendre les spécificités de la lettre familière et du courriel, interpréter la première grâce à l'apparition du second. En 2011, il importait de se demander, dans une postace inédite, si les choses avaient changé fondamentalement en quinze ans. La réponse est ferme: non. La démonstration est dans les pages que vous allez lire.

Antoine Del Busso, éditeur

Table des matières

Table des matières
Sevigne@Internet 1
Table des matières 3
Mot de l'éditeur 4
Avertissement 5
Introduction 6
Première remarque 9
Deuxième remarque 14
Troisième remarque 20
Quatrième remarque 24
Cinquième remarque 26
Conclusion 29
Postface : quinze ans plus tard 33
Remerciements 40
Éléments de bibliographie 41
À propos de Benoît Melançon 47