Le cercle parfait
  • Éditeur québécois

Laissant derrière elle une famille, un amoureux et une carrière, Marianne part visiter l’Italie où elle fait la rencontre d’un homme qui la subjugue. Elle s’arrache à grand-peine de sa fascination pour rentrer à Montréal, mais après un hiver difficile Marianne retourne vers l’homme qui l’appelle. Parce qu’il vit chez sa mère, Marco ouvre la vieille maison de son enfance et c’est là que, jour après jour, heure après heure, Marianne l’attend, épiée par le village qui pourtant se dérobe à l’étrangère. Prisonnière de la solitude et de l’attente, Marianne plonge dans un état de léthargie et de dépression qui la porte au bord de l’abîme.