Stanislas Tougas

L’un des plus grands coeurs du 22e Bataillon

Livre numérique

Stanislas Tougas
  • Éditeur québécois

Le soldat Stanislas Tougas est mort au champ d’honneur, en France, le 15 août 1917, à l’âge de 20 ans et 11 mois. Un chroniqueur l’a décrit ce jour-là comme «un des plus grands cœurs du 22e Bataillon ».Qu’est-ce qui justifiait cette expression émouvante et énigmatique ?Rémi Tougas a voulu retrouver le fil des événements qui ont marqué la brève carrière de ce simple soldat de la Grande Guerre, un membre fondateur du premier bataillon canadien-français au sein de l’armée impériale britannique. Son récit rend hommage au matricule 61407 et à ses compagnons du 22e ; il contribuera à perpétuer la mémoire de ces héros et de leurs exploits.

Table des matières

Table des matières
Stanislas Tougas 1
Introduction 9
CHAPITRE 1: La guerre 13
CHAPITRE 2: Stanislas Tougas 21
CHAPITRE 3: L’enrôlement 33
CHAPITRE 4: Le départ de Saint-Jean 53
CHAPITRE 5: Godspeed ! 73
CHAPITRE 6: East Sandling, Kent 81
CHAPITRE 7: Au front 91
CHAPITRE 8: Hiver 1915-1916 107
CHAPITRE 9: Éclaireur 119
CHAPITRE 10: Courcelette 129
CHAPITRE 11: Une permission et Vimy 141
CHAPITRE 12: La Cote 70: les derniers jours de la vie du soldat Stanislas Tougas 153
CHAPITRE 13; Après la Cote 70 175
Épilogue 181
ANNEXE 1: Les Tougas canadiens durant la Grande Guerre 1914-1918 187
ANNEXE 2: Une erreur de transcription 195
ANNEXE 3: Le dernier repos de Stanislas Tougas 199
Notes et références 203
Notes concernant les sources 213
Index des noms de personnes 217
Table des matières 223