Parler anglais tout en n'utilisant que des mots français

Livre numérique

Parler anglais tout en n'utilisant que des mots français
  • Éditeur québécois

Le vieil-anglais «Olde English» est une langue germanique ayant puisé ses origines au vieux-frison, au vieux-norrois et au vieux-saxon. Guillaume le Conquérant est devenu roi d’Angleterre en 1066, et l’hégémonie franco-normande a perduré jusqu’en 1453, date qui marquait la fin de la guerre de Cent Ans. C’est pendant cette période qu’est né l’anglais moderne «Modern English», une langue hybride à prédominance française. Plus de 30 % des mots anglais viennent du français, 30 % du latin et 5 % du grec, mais ces mots ont transité par le français, faisant en sorte que les deux tiers du vocabulaire anglais viennent du français.

Tout le monde sait que la langue anglaise a emprunté plusieurs mots et expressions issus du français comme C’est la vie, cliché, comme il faut, déjà vu, faux pas, etc., mais l’influence française est beaucoup plus profonde. Dans cet ouvrage, qui a nécessité des milliers d’heures de recherches, vous trouverez des dizaines d’articles qui vont révolutionner votre perception de l’anglais.

CHALLENGE

Le mot challenge, qui veut dire défi et que la plupart des gens prononcent à l’anglaise, vient du vieux-français «chalongier», qui découle du latin calumniare, qui veut dire «accuser faussement». Notre système de justice qui se caractérise par son extrême lenteur, où le droit a préséance sur la justice elle-même, représente un véritable challenge pour qui veut se défendre d’une fausse accusation.

FEMME

Le mot «woman», qui veut dire femme, vient du vieil-anglais «wifman» contraction de «wife» (épouse) et de «man» (homme ou mari, dans ce cas), se traduit en allemand par «Frau», en néerlandais par «vrouw» et en frison par «frou». Le mot féminin se traduit en anglais par «feminine», en allemand par «weiblich», en néerlandais par «vrouwelijk» et en frison par «froulik».

Le mot «manager» vient du mot français «ménagère» comme quoi les femmes de ménage ont toujours été reconnues pour leur détermination. Le mot «boss» découle du mot néerlandais «baas» qui veut dire maître et qu’on utilisait à l’époque de l’esclavage des Noirs aux États-Unis. Dans notre monde puritain où la rectitude politique n’a pas de limite, le mot «boss» ne devrait-il pas être à proscrire?