Emmanuel Persillier-Lachapelle. Un précurseur de la santé publique (1845-1918)

Livre numérique

Emmanuel Persillier-Lachapelle. Un précurseur de la santé publique (1845-1918)
  • Éditeur québécois

Le nom d’Emmanuel Persillier-Lachapelle est bien connu des Québécoises et des Québécois engagés dans le domaine de la santé publique. Un prix portant son nom est décerné chaque année par le ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec à ceux ou celles, personne ou organisation, qui travaillent dans ce domaine, dont il fut l’un des précurseurs à la fin du xixe siècle et au début du xxe. Homme d’action au savoir-faire éclectique, il a occupé de nombreux postes de responsabilité dans ce qui est devenu le système de santé et des services sociaux du Québec. Premier président et fondateur du Conseil d’hygiène de la province de Québec, ancêtre de ce dernier, il a été en même temps cofondateur et administrateur de l’Hôpital Notre-Dame à Montréal.
Diplômé de l’École de médecine et de chirurgie de Montréal, c’est dans celle-ci qu’il entreprit d’abord sa carrière de professeur de médecine, avant de passer à l’annexe de la Faculté de médecine de l’Université Laval à Montréal, devenant le doyen lorsque les deux écoles ont été réunies. Très engagé dans l’organisation de la profession médicale, il a longtemps occupé le poste de président du Collège des médecins et chirurgiens de la province de Québec. Libéral en politique, bien qu’en réserve de celle-ci, il a été l’un des quatre commissaires de la Ville de Montréal lors de la mise en tutelle de cette dernière par le gouvernement provincial.
Né à Sault-au-Récollet en 1845, sa principale œuvre demeura cependant la création du Conseil d’hygiène de la province de Québec, occupant le poste de président jusqu’à sa mort en 1918. « Habile administrateur, philanthrope éprouvé, économiste distingué, diplomate consommé, d’un jugement absolument sûr, d’une intégrité à toute épreuve », il a mérité ainsi ces éloges de ses pairs francophones et anglophones de l’époque, demeurant un modèle pour les nouveaux experts de la santé publique au xxie siècle.

Table des matières

Table des matières
Emmanuel Persillier-Lachapelle. Un précurseur de la santé publique (1845-1918) 1
Illustration 1Emmanuel Persillier-Lachapelle, 65e Régiment des carabiniers du Mont-Royal 16
Illustration 2Timbre postal à l’effigie d’Emmanuel Persillier-Lachapelle 18
Illustration 3Vue aérienne des rapides du Sault au Récollet 21
Illustration 4L’église Saint-Barthélemy de La Chapelle-Montabourlet 24
Illustration 5Maison Persillier dit Lachapelle 28
Illustration 6Portrait de Pascal Persillier-Lachapelle en 1836 30
Illustration 7Le collège de Montréal, rue Sherbrooke, vers 1880 32
Illustration 8La façade du Petit Séminaire de Montréal 34
Illustration 9Le Victoria College de Cobourg 36
Illustration 10L’Hôtel-Dieu de Montréal 38
Illustration 11L’École de médecine et de chirurgie de Montréal, 1873 39
Illustration 12L’École de médecine et de chirurgie de Montréal en 1875 40
Illustration 13Thomas-Edmond d’Odet d’Orsonnens 42
Illustration 14La Faculté de médecine de l’Université Laval à Montréal en 1902,avec ses professeurs et ses lieux de formation. 49
Illustration 15Le Bureau provincial de médecine du Collège des médecins et chirurgiens de la province de Québec (CMCPQ) 1898-1901 57
Illustration 16L’ancien Hôpital Notre-Dame en 1880 (à gauche) et en 1912 (à droite) 77
Illustration 17Dr Emmanuel Persillier-Lachapelle Le Monde illustré, 21 janvier 1898 78
Illustration 18La kermesse de l’Hôpital Notre-Dame. Groupe des patrons et patronnesses (Le Monde illustré, 1895, vol. 12, no 596, p. 368-369) 79
Illustration 19Édifice détruit du Crédit foncier franco-canadien, 1908-1969 102
Illustration 20Les échevins de Montréal en 1906-1908, avant l’installation du Bureau des commissaires 104
Illustration 21Le maire de Montréal et les quatre commissaires 106