Science, culture et nation

Textes choisis et présentés par Yves Gingras

Livre numérique

Science, culture et nation
  • Éditeur québécois

Fondateur du Jardin botanique et auteur de la Flore laurentienne, réalisations pour lesquelles il est passé à l’histoire, le frère Marie-Victorin fut aussi, au cours de l’entre-deux-guerres, une figure centrale du milieu intellectuel québécois. Il s’est intéressé de près aux problèmes de son temps et a multiplié les interventions publiques pour défendre ses idées sur l’enseignement et la culture scientifiques.

Ces « textes de combat » permettront au lecteur de découvrir une pensée vigoureuse qui contraste avec les discours conservateurs tant cités et auxquels on limite trop souvent et à tort l’éventail des idées exprimées dans le Québec d’alors. Ils permettront également de mieux faire comprendre la diversité des formes que le nationalisme a pu prendre à cette époque.

Table des matières

Table des matières
Science, culture et nation 1
INTRODUCTION - Marie-Victorin intellectuel 7
1 - Not’ langue! 31
2 - L’étude des sciences naturelles. Son développement chez les Canadiens français 35
3 - Vers la haute culture scientifique 51
4 - La province de Québec, pays à découvrir et à conquérir. 59
5 - La science et nous. Questions d’attitudes 69
6 - Les sciences naturelles dans l’enseignement supérieur 87
7 - Dans le maelström universitaire 99
8 - L’attribution du prix Gandoger et ce qu’elle signifie 107
9 - Une génération de jeunes professeurs sacrifiée 113
10 - Après la bataille, les oeuvres de la paix 119
11 - Pour un Institut de géologie 129
12 - La science et notre vie nationale 147
13 - Vingt-cinq ans de vie scientifique au Canada français 167
Notes 171
Index 177
Table des matières 181