esse arts + opinions. No. 97, Automne 2019
  • Éditeur québécois

Les pratiques artistiques ne cessent de déborder le champ des arts pour s’approprier des codes, des gestes, des dispositifs issus des autres sphères sociales et culturelles. Mais l’appropriation pose également la question de la responsabilité sociale des artistes et des commissaires, comme l’ont bien mis en évidence les récents débats autour de l’appropriation culturelle. Le numéro d’automne de la revue esse tente de prendre une certaine distance par rapport à la polarisation des controverses afin d’essayer de mieux comprendre ce que les différentes formes d’appropriation nous révèlent de la création actuelle à la fois sur le plan esthétique, éthique et politique. En plus de ce dossier étoffé, retrouvez dans la rubrique Portfolio Joseph Tisiga, Moridja Kitenge Banza et Michèle Provost. Lisez aussi le texte gagnant du Concours Jeunes Critiques, remporté par Chris J. Gismondi et de nombreux comptes-rendus en arts visuels et en art de la scène.