Maternité dérobée

Mère porteuse et enfant sur commande

Livre numérique

Maternité dérobée
  • Éditeur québécois

Depuis la première fécondation in vitro, en 1976, les nouvelles technologies de reproduction ont continué de bouleverser les pratiques médicales. Maintenant, il est même possible de faire appel à une tierce personne pour se reproduire.

Le recours aux mères porteuses est-il un progrès scientifique duquel il faut se réjouir, ou une régression sur les plans social et éthique? Quelles sont les conséquences d’une telle pratique sur l’expérience de la maternité et sur les droits humains? Sa légitimation et son éventuelle commercialisation ne sont-elles pas des étapes qui requièrent un débat large et éclairé? Maria De Koninck plaide pour que le bien-être de l’enfant à naître soit mis au coeur de ce débat.

Table des matières

Table des matières
Couverture 1
Table des matières 7
Avant-propos 13
Introduction 19
La question juridique au Québec et au Canada 22
Plusieurs façons de nommer la même pratique 26
Des définitions nécessaires : procréation, parenté, filiation 31
Chapitre 1 - L’apparition, le développement d’une pratique et son déploiement international 35
L’évolution menant au développement de pratiques en matière de reproduction 35
Où en sommes-nous maintenant ? 51
Chapitre 2 - Les enjeux pour les femmes 67
L’expérience de la maternité 67
Une évolution dont l’issue pourrait être l’évacuation totale de la mère 70
La reproduction et les liens sociaux 73
La technicisation de l’accouchement et… du reste 75
Le principe d’autonomie 79
Du côté des mères porteuses 86
Et qu’en est-il du consentement ? 92
L’allaitement 97
Chapitre 3 - L’être humain au cœur de la pratique : l’enfant 101
La procréation assistée, continuité ou rupture ? 103
L’humain et la compréhension de ses origines 104
Les droits de l’enfant 112
Chapitre 4 - Le désir d’enfant vis-à-vis de la dignité humaine 123
Le désir d’enfant 126
La santé de la mère et de l’enfant 145
Chapitre 5 - Les pièces du puzzle à examiner 145
Les connaissances acquises en anthropologie 153
L’illusion de l’encadrement 157
Conclusion 167
S’intéresser à la demande 167
L’abolition du recours aux mères porteuses à l’échelle internationale 173
Et que faire maintenant ? 175
Dernières réflexions 176
Références 179