esse arts + opinions. No. 95, Hiver 2019
  • Éditeur québécois

Devant les troubles que connait le 21e siècle, le fait de cultiver l’empathie, cette capacité à éprouver les sentiments et les émotions d’autrui apparait comme un potentiel antidote à l’individualisme exacerbé et aux sirènes du repli sur soi identitaire. Mais est-ce que l’empathie peut réellement changer le monde ? Le dossier du numéro d’hiver de la revue esse se penche sur la place de l’empathie dans la création contemporaine et tente de vérifier si l’art peut contribuer à tisser des ponts sensibles entre des personnes géographiquement, socialement et culturellement éloignées, dont les expériences divergent. La rubrique « Portfolio » présente, elle, le travail de Sylvie Cotton, Yann Pocreau, Maryse Goudreau et Duke & Battersby. Le numéro est complété par une large sélection de comptes rendus d’expositions récentes