Mauvaise foi

Essai sur la religion du progrès

Livre numérique

Mauvaise foi
  • Éditeur québécois

Ce livre propose une réflexion sur le progrès technique et culturel. Ce qu’on appelle aussi l’évolution des mœurs accompagne en fait le progrès technique comme son ombre, contribuant à ériger, au cœur même du discours sur le progrès, un sentiment de fatalité, comme si les choses ne pouvaient pas aller autrement. Critiquer cette religion devient du coup une faute antiprogressiste, un péché qui peut mener à l’exclusion. Toute nouvelle avancée technique et sociale apparaît ainsi comme une victoire contre les limites, assimilées, sur le versant social du progrès, à autant de tabous à abattre. La liberté devient une affaire strictement individuelle, que nul jugement politique, démocratique, ne saurait légitimement restreindre.

À travers l’analyse de romans, films, essais et l’examen de diverses manifestations culturelles contemporaines, Gilles McMillan montre que l’opposition classique entre progressistes et conservateurs (ou entre la «gauche» et la «droite») devient elle-même dépassée, les uns et les autres ayant massivement adhéré à la religion du progrès. Fortement inspiré par l’œuvre de Réjean Ducharme, il affiche ouvertement sa mauvaise foi à l’égard de la religion du progrès et clôt son livre sur une phrase de Johnny, le narrateur de Gros mots : «c’est comme ça, on est sauvés si on a la mauvaise foi…»

Table des matières

Table des matières
Mauvaise foi 1
Avant-propos 11
EFFONDREMENTS 17
Crashs et déraillements 19
L’intelligence artificielle, voie royale de la transhumanité 31
De la bibliothèque virtuelle à la disparition réelle 37
Le Moi contre le monde 45
Le monde disparu 53
La société des fantômes 67
SIMULACRES 77
Cultiver le vide 79
La synthèse souriante de la modernité québécoise 85
Lise Payette et le magicien Angélil : un féminisme spectaculaire 97
La poésie maganée : Dylan en Nobel, Couillard en Tartuffe 101
DISSIMULATIONS 119
Lecture de La tyrannie des droits de Brewster Kneen 121
Mme Pelletier, encore un petit effort 133
Michel Seymour et le communautarisme : l’ADN a bien meilleur goût 139
Lettre d’un ami québécois 143
L’islamophobie et le chat d’Amir Khadir 147
La gauche vertueuse 151
La ritournelle de l’inclusion et de la diversité 155
Paroles contraires 165
James Baldwin, écrivain américain 167
Choisir la vie 177
« La fraternité anonyme » 181
Vivre parmi les autres 189
Conclusion 203
Mauvaise foi 205
Remerciements 217
Bibliographie 219