La violence faite aux femmes et l’état de stress post-traumatique

Livre numérique

La violence faite aux femmes et l’état de stress post-traumatique
  • Éditeur québécois

La violence conjugale provoque des traumatismes graves chez les femmes qui la subissent et peut mener jusqu’au développement d’un état de stress post-traumatique (ÉSPT). Comme la recherche sur ce trouble est incomplète – elle s’intéresse généralement aux anciens combattants –, le présent ouvrage examine, à partir de témoignages recueillis auprès de victimes et d’intervenantes du Centre Victoria pour femmes et du Centre de counselling de Sudbury, les liens entre la violence conjugale et l’ÉSPT, et plaide l’urgence d’intégrer ce diagnostic aux programmes de traitement offerts aux femmes.

L’ouvrage se penche également sur le contexte sociopolitique et culturel de la violence faite aux femmes. À cet égard, il évalue que si les centres d’aide de Sudbury réussissent à offrir un soutien de première ligne, ils ne parviennent pas à prendre adéquatement en charge l’ÉSPT avec lequel une part de leur clientèle doit composer – et ce, particulièrement dans les milieux francophones minoritaires. C’est pourquoi il milite pour l’adoption d’une thérapie cognitivo-féministe et l’élaboration d’une offre de soins impliquant la collaboration de plusieurs intervenants : travailleuses communautaires, psychologues, forces de l’ordre, etc. Cette approche intégrée permettrait de donner aux victimes le soutien dont elles ont besoin pour vivre pleinement à nouveau.

Table des matières

Table des matières
Page de couverture 1
Des mêmes auteurs 4
Page titre 5
Catalogage 6
Dédicace 7
Remerciements 9
Introduction 11
Organisation de l’ouvrage 15
Chapitre 1 - La violence faite aux femmes au Canada : État des lieux 17
1.1 La situation canadienne 17
1.2. Mouvements de lutte contre la violence faite aux femmes en Ontario 26
1.3 Violence conjugale ou violence à l’égard des femmes 35
1.4 Objectifs de l’étude 37
2.1 Les origines de l’ÉSPT 39
Chapitre 2 - Origines et diagnostic de l’ÉSPT (liés) à la violence conjugale 39
2.2 Les facteurs interpersonnels et la temporalité de l’ÉSPT en violence conjugale 52
Chapitre 3 - Prévention, traitements, aide et thérapies 69
3.1 La prévention de l’ÉSPT 70
3.2 Le traitement de l’ÉSPT 76
3.3 Des thérapies visant la restructuration cognitive 87
Chapitre 4 - Méthodologie 103
4.1 Questions de recherche 104
4.2 L’échantillon des femmes rencontrées 106
4.3 Les deux centres d’aide choisis 108
4.4 La collecte de données : le récit de vie 114
4.5 L’analyse des données 116
5.1 L’ÉSPT à travers le cycle de la violence conjugale 119
Chapitre 5 - Le récit des femmes souffrant d’ÉSPT à Sudbury 119
5.2 Les services d’aide au traumatisme en français à Sudbury 132
5.3 Les formes d’aide offertes par le CVF de Sudbury 137
5.4 Les formes d’aide offertes par le CCS 141
5.5 L’avenir… 145
6.1 Le travail des intervenantes auprès des femmes traumatisées 149
Chapitre 6 - Le récit des intervenantes du CCS et du CVF de Sudbury 149
6.2 Les effets du stress post-traumatique sur la vie des femmes 155
6.3 L’intervention dans un contexte d’insuffisance des ressources 158
6.4 Une double approche thérapeutique «cognitivo-féministe» 163
6.5 Les lacunes dans les services d’aide en français 164
6.6 L’avenir : des services d’aide aux femmes immigrantes francophones 170
Chapitre 7 - Ouverture 179
7.1 L’ÉSPT et la violence faite aux femmes 179
7.2 L’intervention offerte aux francophones 182
7.3 L’aide, l’intervention et les thérapies disponibles 183
7.4 La restructuration cognitive féministe intersectionnelle en tant que thérapie 184
7.5 Tableau synthèse 186
Conclusion 189
Liste des abréviations, sigles et acronymes 193
Bibliographie 195
Table des matières 211
Quatrième de couverture 216