Création, dissonance, violence

La musique et le politique

Ebook

Création, dissonance, violence
  • Quebec publishers

La musique, c’est du son. Mais c’est aussi un lieu: un lieu de tension et de relâchement; un lieu de rencontre avec soi-même et avec l’autre ; un lieu de réalisation, de mise en scène et de consommation ; un lieu de reproduction mais aussi de transformation.

Bref, un lieu de pouvoir, un lieu du politique. S’engager en politique et faire de la musique, ce qui comprend l’écoute active, sont des façons d’interpréter et de changer le monde autour et à l’intérieur de nous.

Mariella Pandolfi et Laurence McFalls ont invité des artistes, des intellectuels, des praticiens de différents domaines et disciplines à exposer leur « vérité » sur la musique. Ce faisant, ils jettent la lumière sur le lien profond, voire la convergence, qui unit le musical et le politique, ces deux domaines de la vie humaine et sociale où la passion et la raison, le déchaînement et la discipline, l’amour et la mort, la violence et la paix, le banal et le sublime luttent et se marient dans la recherche non seulement de la domination et de la résistance, mais aussi de ce qu’ils tiennent pour le beau, le juste ou le vrai.

Tout en privilégiant une multiplicité de voix et une pluralité de registres (personnel, poétique, historique, psychanalytique, philosophique), Mariella Pandolfi et Laurence McFalls ont mis l’accent sur une forme particulière de la musique occidentale, soit l’opéra, sans toutefois oublier la musique orchestrale, le jazz ou la chanson populaire.

Table of Contents

Table of Contents
Création, dissonance, violence 1
Tensions et lieux de son 7
Première partie - CRÉATION : POUVOIRS DE LA MISE EN SCÈNE 25
Mon Parsifal 27
Une génération « furieuse », ou comment devenir chanteuse d’opéra 73
Genèse d’une nation lyrique : la création de la revue québécoise L’Opéra 93
Deuxième partie - DISSONANCE : RÉVOLUTION ET RÉCUPÉRATION 111
Respirer, une stratégie et une subversion 113
Mettre en scène la politique : Brecht et Wagner aujourd’hui 129
Dissonance ou barbarie ? Mann, Adorno, Schönberg et la critique du primitivisme 157
« Eh oui, je suis jaloux ! » L’amour à l’opéra 189
Le jazz pris pour cible et la politique de la reconnaissance artistique 211
Troisième partie - VIOLENCE : LA MISE EN SON DE LA SOCIÉTÉ 235
Sémiologie de l’antisémitisme de Wagner 237
Musique en guerre : Furtwängler et Herr Ka, entre rivalité et propagande 261
Brigands et bandits dans les opéras de Giuseppe Verdi et dans l’Italie du Risorgimento 285
La scène sociale de l’opéra : sexe, trahison et politique 303
Remerciements 321
Bibliographie 323
Collaborateurs 333
Crédits 341
Table des matières 345