Pierre Guyotat politique

Mesurer la vie à l'aune de l'histoire

Livre numérique

Pierre Guyotat politique
  • Éditeur québécois

Que peut la littérature ? Quelle est la portée politique de l’écriture dite « expérimentale » ? De ses débuts avec Tombeau pour cinq cent mille soldats et Éden, Éden, Éden, véritables réquisitoires contre la violence colonialiste française, jusqu’à sa récente trilogie autobiographique qui témoigne d’une sensibilité à toutes les formes de domination sociale, l’ensemble du travail de Pierre Guyotat est caractérisé par une préoccupation constante pour le politique.

Plus que de proposer une simple monographie sur un auteur qualifié aussi bien d’hermétique que de scandaleux, Julien Lefort-Favreau met ici en évidence la cohérence politique et esthétique de l’œuvre de Guyotat. Il démontre ainsi l’importance de cette littérature française contemporaine qui pense et remet en question la place de l’art dans l’espace social en alliant contestation et recherche formelle, reconnaissance des défaites historiques et espérance, affirmation de soi et désir d’anonymat, autobiographie et écriture de l’histoire. En empruntant aux pensées de Jacques Rancière et de Judith Butler, cet essai trouve dans l’œuvre de Guyotat une matière pour repenser les mots du politique à l’aide de la littérature.

Table des matières

Table des matières
PIERRE GUYOTAT POLITIQUE 1
Introduction – Changer l’ordre des choses 5
PREMIÈRE PARTIE – La fabrique du sujet 19
CHAPITRE 1. Guyotat textualiste, les années Tel Quel: la littérature comme contre-idéologie 21
CHAPITRE 2. Défense et explication de l’œuvre 43
CHAPITRE 3. Scènes de subjectivation: retour sur soi 59
CHAPITRE 4. L’utopie du Verbe 103
CHAPITRE 5. Masse des corps exploités: une biopolitique des corps 131
DEUXIÈME PARTIE – Jouer à l’histoire 157
CHAPITRE 6. Les temps mêlés 171
CHAPITRE 7 – Figures de l’histoire: personnages, lieux, images 207
Conclusion – Fidélité à soi 251
Remerciements 269
Notes et références 271
Table 293