Les plaisirs non défendus

Livre numérique

Les plaisirs non défendus

"On reconnaît à l’enfant sa bonté naturelle, son désir de s’oublier lui-même, de se désintéresser de lui-même, de s’absorber dans autre chose. Et l’extraordinaire vitalité de son désir : à la fois son hédonisme enthousiaste, amusé, et sa dureté. Il possède une ouverture au monde que le fait de grandir met en danger. En grandissant, l’innocence naturelle est remplacée par un péché sans originalité.
L’intensité des plaisirs autorisés de l’enfance est reprise dans les travaux freudiens de Winnicott, et de Marion Milner. Ce que Winnicott a initié avec son idée du jeu, Marion Milner l’élabora en termes de capacité enfantine d’absorption. Dans ses travaux, les plaisirs interdits et autorisés de l’enfance furent vus comme inextricables, réciproquement stimulants, et jamais exclusifs. Pour elle, la pathologie impliquait un clivage entre l’interdit et l’autorisé."
Inspirée par la grande littérature comme par les auteurs inventifs de la psychanalyse, la pensée originale d’Adam Phillips propose par touches claires une morale psychanalytique moderne, exigeante, qui est un enchantement pour l’intelligence.

Table des matières

Table des matières
Couverture 1
Titre 5
Copyright 6
Dédicace 7
Exergue 9
Après coup 11
I. Les ruses de l’obéissance 15
1. L’enfant obéissant, pour Johnson, anglican et tory, et pour Winnicott, dissident et psychanalyste 15
2. L’obéissance est la mère de la tragédie. Elle crée un monde d’interdits 23
3. L’obéissance ou l’association libre : un choix 25
4. De quoi les plaisirs non défendus ont-ils privé si radicalement Adam et Ève ? 29
5. Si la désobéissance est un non-interdit 33
6. L’obéissance est le souhait de ne pas savoir quelque chose 40
7. Pour le patient psychanalytique, le bien doit être objet de discussion 43
1. L’autocritique et l’ambivalence vivent dans les retombées d’une catastrophe 51
II. Contre l’autocritique 51
2. The play’s the thing 56
3. En chacun, on trouve un juge et un criminel, mais pas de jury 74
4. Un air de Sancho Pança, la cruauté en plus 83
III. Plaisirs non défendus 89
1. La connaissance sert à connaître l’interdit 89
2. Les conducteurs, les patineurs, les tailleurs, les anti-Œdipiens, les mères et les bébés 94
3. Quand, comme Adam et Ève, on ne sait pas ce que l’interdit interdit 98
4. Comme les homosexuels de Bersani 106
5. L’enfant notoirement sympathique et la sexualité notoirement colonialiste 115
6. Le non-interdit ne donne pas d’ordres 120
7. L’interdit réifié parle de nous 126
IV. La vie même 129
1. L’interdiction omnisciente 129
2. Silène et Emerson 141
3. L’ennui avec elle, c’était qu’elle n’était pas vraiment née 154
Remerciements 159
Table des matières 161
Du même auteur 163
Présentation 165
Achevé de numériser 166