La fille de Maggie

Livre numérique

La fille de Maggie
  • Éditeur québécois

L’épopée déchirante d’une mère pour retrouver sa fille dans le Québec des années 1950.

Les parents de Maggie, un commerçant anglophone des Cantons de l’Est et son épouse francophone, ont des ambitions pour leur fille aînée. Qu’elle s’amourache de Gabriel Phénix, un jeune fermier, est donc inacceptable. Qu’elle tombe enceinte à quinze ans? La honte. Sans autre forme de procès, Maggie est forcée de «reprendre le droit chemin» et d’abandonner cette petite Élodie qu’elle adorait avant même de la connaître.
À l’institut psychiatrique où elle se retrouve, Élodie est soumise, comme des milliers d’orphelins de Duplessis, à une existence tragique. Invisible et abandonnée de tous, elle parvient, à force de détermination et de résilience, à endurer les horribles sévices qui lui sont infligés. Enfin libérée à l’âge de dix-sept ans, elle est projetée sans repères dans un monde inconnu et terrifiant.

Au fil des ans, les destinées de Maggie et d’Élodie s’entrecroisent sans se toucher. Maggie, qui a épousé un homme plus convenable, n’a jamais oublié sa fille; aussi, lorsque l’occasion se présente de renouer avec Gabriel, le passé la rattrape brutalement. Elle doit à tout prix retrouver son enfant et laisser éclater l’horrible vérité qui leur a volé, à toutes les deux, la vie qu’elles auraient dû vivre.
Un roman profondément touchant qui prouve combien les liens du sang et de l’amour sont indestructibles.

Originaire de Montréal, Johanna Goodman habite aujourd’hui Toronto avec son époux et ses deux enfants. Elle est l’auteure de six romans, La fille de Maggie étant le premier à être traduit en français. En plus d’écrire, elle est propriétaire d’une boutique de literie fine, Au lit, à Toronto.