Fictions à la chaîne - Littératures sérielles et culture médiatique

Fictions à la chaîne - Littératures sérielles et culture médiatique

De Fantômas à James Bond, du récit policier à la science-fiction, d'Harlequin à la Série noire, la culture populaire moderne obéit à une dynamique sérielle : la production et la réception de l'œuvre sont ressaisies dans un ensemble plus vaste de textes qui en détermine la signification. Profondément liées à la culture médiatique et aux logiques de consommation culturelle, ces formes et ces pratiques fictionnelles sont au cœur de notre modernité, dont elles constituent l'une des expressions principales. C'est cette " poétique de la sérialité " que l'auteur étudie dans ce passionnant essai, suivant des axes théorique, historique, médiatique et culturel. Insistant sur les spécificités de la communication sérielle et leurs conséquences en termes de choix littéraires, de forme et de signification des œuvres, il montre aussi le rôle des pratiques éditoriales et médiatiques depuis le xixe siècle dans la littérature de masse et leur retentissement sur l'imaginaire fictionnel contemporain. Un ouvrage majeur, éclairé de nombreux exemples traités avec vivacité, qui ouvre le champ de la recherche en littérature à un nouveau questionnement à la fois sociologique, historique et esthétique.

Table des matières

Table des matières
Fictions à la chaîne. Littératures sérielles et culture médiatique 1
Introduction 7
I. Problèmes de sérialité : quelques éléments de définition 27
II. La montée en puissance de la communication sérielle 71
III. Les supports, une matrice sérielle 107
IV. L'éditeur, entre auctorialité et sérialité 141
V. Lire et écrire dans le genre 175
VI. L'oeuvre face au genre 217
VII. Sérialité et transfictionnalité 289
VIII. Adaptations et circulations transmédiatiques 337
IX. Personnages et univers de fiction transmédiatiques 405
X. Sérialités ludiques 453
Conclusion 495
Bibliographie 509
Index 531
Crédits iconographiques 548
Table 549