Lettres à la fiancée

  « Ô mes lettres d’amour, de vertu, de jeunesse, / C’est donc vous ! Je m’enivre encore à votre ivresse, / Je vous lis à genoux ! ». C’est à 70 ans que Victor Hugo écrit ces vers alors qu’il se replonge dans les lettres de sa jeunesse, les lettres d’amour qu’il écrivit à Adèle Foucher, celle qui sera son épouse pendant 46 années. S’y exprime un jeune garçon lucide, confiant dans son amour autant que dans son génie, qui pauvre, jure à celle à qui il veut donner son nom de lui assurer, sinon la fortune, du moins la vie. Cette correspondance offre un éclairage savoureux sur la genèse d’un génie et d’un grand amoureux.

Table des matières

Table des matières
Couverture 1
Présentation 3
Titre 5
Copyright 6
Préface, de Mathieu Terence 7
Janvier - avril 1820 23
Mars - avril 1821 41
Octobre - décembre 1821 63
Janvier - mars 1822 131
Mars - octobre 1822 225
Table 331
À propos de cette édition 332