Leibniz lecteur critique de Hobbes
  • Éditeur québécois

L’influence exercée par la lecture de Hobbes (1588-1679) sur la pensée de Leibniz (1646-1716) est attestée par le philosophe allemand lui-même, qui déclare à son aîné, alors qu’il n’a que 24 ans : « Je crois avoir lu la plupart de vos œuvres publiées tantôt séparément, tantôt rassemblées, et je prétends en avoir tiré profit comme peu d’autres en notre siècle. » À notre connais­sance, Leibniz n’en dira jamais autant d’un autre de ses contemporains, et rien ne laisse présumer qu’il n’était pas sincère. Au contraire, les contri­butions rassemblées dans ce volume ne font qu’en confirmer la justesse et la validité au-delà des seules années de jeunesse. Elles montrent que Leibniz connaît bien l’œuvre de Hobbes : qu’il l’a méditée très tôt, qu’il l’a fréquentée assidûment, qu’il y a trouvé des ressources théoriques fécondes et puisé certains concepts. Quoiqu’il n’ait pas réussi à entrer directement en contact avec lui, le philosophe allemand en a fait dans ses textes un interlocuteur majeur, dont il rencontrait nécessairement les thèses, en traitant de physique, de théorie de la connaissance, de morale, de religion, de droit et – bien sûr – de politique.

Couvrant l’ensemble des champs philosophiques dans lesquels la pensée des deux auteurs s’est exercée, ces études visent à offrir au lecteur le moyen de lire autrement l’œuvre de Leibniz et de jeter une lumière inédite sur un certain nombre de ses thèses. Elles permettent également d’éclairer sous un nouveau jour les positions de Hobbes, d’en saisir certaines difficultés et de rendre compte de la manière dont celles-ci ont pu être reçues et commentées. Divisé en quatre parties, l’ouvrage comporte un appendice dans lequel sont traduites, pour la première fois intégralement en français, les deux lettres de Leibniz à Hobbes (1670 et 1674).

Table des matières

Table des matières
Leibniz lecteur critique de Hobbes 1
Abréviations 7
OEuvres de Leibniz 7
OEuvres de Hobbes 8
Présentation 9
I. LE STATUT DES VÉRITÉS ET LA QUESTION DU NOMINALISME 19
Le nominalisme chez Leibniz et chez Hobbes 21
L’objection leibnizienne au conventionnalisme de Hobbes 35
Leibniz, Hobbes et les principes des sciences 53
II. LA CAUSALITÉ ET LA QUESTION DU NÉCESSITARISME 75
Possibilité, causalité et réquisits chez Hobbes et Leibniz 77
Leibniz critique du nécessitarisme de Hobbes 105
L’étude du rapport pouvoir-vouloir-savoir dans les Réflexions de Leibniz sur la Controvers eentre Hobbes et Bramhall 139
Hobbes et Leibniz sur le hasard 157
III. LA PHILOSOPHIE NATURELLE ET LA QUESTION DU MATÉRIALISME 175
La lecture leibnizienne du De Corpore de Hobbes 177
Note sur la philosophie du point chez Leibniz et Hobbes 204
Leibniz et la méthode de Hobbes au fondement de la philosophie naturelle 219
Leibniz et le matérialisme de Hobbes 237
IV. LE DROIT, LA POLITIQUE ET L’HISTOIRE 249
Leibniz, Hobbes et le problème de la justice vindicative 251
Conciliation avec le Léviathan.La correspondance Leibniz-Hobbes 281
Leibniz, critique de Hobbes. La politique moderne entre liberté et souveraineté 295
Deux rationalités politiques de la modernité. Hobbes et Leibniz sur l’État 307
Hobbes et Leibniz, philosophes et historiographes. Un portrait croisé 339
Annexes 365
Première lettre 365
Deuxième lettre 371
Index des noms 375
Table des matières 379