Nuit blanche, magazine littéraire. No. 148, Automne 2017
  • Éditeur québécois

C’est l’automne et pour la troisième fois, Nuit blanche présente en couverture une figure de la « relève » littéraire âgée de 35 ans ou moins, cette fois-ci la poétesse Erika Soucy. Sous la forme d’une lettre touchante à une auteure décédée à l’âge de 24 ans, elle signe un « Livre jamais lu » qui carbure à l’énergie de l’oralité. Puis, Yvan Poulin rencontre Dimitri Bortnikov, ce Russe qui manie le français comme il l’entend, en le tordant et le secouant. Viens ensuite, par Pénélope Cormier, le parcours de Serge-Patrice Thibodeau, poète-éditeur de Moncton qui inscrit l’Acadie dans l’enchaînement de tous les ailleurs. Découvrez aussi Henri Barbuse dans la rubrique « Écrivains méconnus du XXe siècle », des commentaires de lectures toujours plus intéressants, « D’un dialogue de sourds sur la langue » par David Laporte et « Les pamphlets de Céline : publier l’impubliable. » par Rémi Ferland.