D'où surgit parfois un bras d'horizon
  • Éditeur québécois

Partout dans ce recueil se croisent des textes lourds de constats et de questions, en vers et en prose, entre lesquels se créent d’étranges dialogues. L‘écriture y est celle d’une poète en constant état de vertige qui choisit de confronter ce vertige dans le poème, dans la langue, sa langue diversement abordée d’un texte à l’autre, afin d’arriver à entrevoir un peu de réel doux. Car on ne sait jamais d’où, de quelle alternance de pronoms, de quel croisement de phrases, de quelle danse ou déviation de mots, de quel ressassement d’images, de quel heurt sonore pourrait surgir ce bras qui accepterait d’apparaître à hauteur de regard pour soigner le réel. L’ouvrir ne serait-ce que sur un soupçon de lumière sans ciel au-dessus, horizontale.