J'ai cru voir un coin de ciel bleu

Histoire d'une famille marquée à jamais par la Seconde guerre mondialeClémence, toute jeune femme, a subi la violence de la guerre et des camps. Elle en revient traumatisée, et surtout porteuse d’un enfant. Quel avenir connaîtra-t-il, ce fruit de la tourmente ?À partir d’une histoire vraie, celle de sa grand-mère, et dans le cadre du berceau familial, la ville de Nancy, Patricia Noël a élaboré une fiction bouleversante, entremêlant les voix de la mère et du fils pour évoquer leurs destinées tragiques.Un roman bouleversant qui traverse l'Atlantique et la majeure partie du XXe siècle, entre détresse et espoirEXTRAITFévrier 1943Je n’allais plus à l’école depuis plusieurs mois déjà, c’était devenu trop dangereux. Mes parents avaient été tentés de déménager, mais papa ne souhaitait pas délaisser la boutique. C’était notre seul bien, finalement, celui qui nous faisait vivre et notre petite maison de ville ou notre fermette des Vosges, minuscules et spartiates, n’existaient que grâce à notre travail au magasin. Voilà pourquoi papa répugnait à laisser la boutique sans surveillance: il y restait des stocks entiers de laine, vendables à la fin de la guerre, quand les affaires auraient repris. Rien ne lui avait été donné, il avait travaillé dur toute sa vie. Malgré la brouille avec ses parents, parce qu’il avait épousé une goy, malgré le handicap parce que ses poumons avaient brûlé lors de la Première Guerre. Papa qui paraît-il avait été si beau et entreprenant naguère n’était plus qu’une ombre, un mort en sursis exhalant son dernier souffle. Il restait là prostré dans uncoin du magasin et surveillait. Il surveillait tout, les allées et venues des clients, des fournisseurs, les nôtres aussi.Quand j’y pense maintenant, avec l’âge et l’expérience, je prends conscience de l’amour sincère et profond quiunissait mes parents. Ils ont traversé les difficultés sans jamais se décourager l’un de l’autre. Immuablement, ilssont restés soudés. Pourtant à quinze ans, je ne le savais pas et ils ne me faisaient pas rêver. CE QU'EN PENSE LA CRITIQUEPatricia Noël livre une émouvante histoire qui a marqué sa famille. - Paris-Normandie.frUn roman pour déterrer le passé familial. - Le Démocrate VernonnaisÀ PROPOS DE L'AUTEURNée dans l'Est de la France, Patricia Noël a passé son enfance à Nancy. Adulte, elle s'est passionnée pour la littérature et le théâtre qu'elle a enseignés dans un lycée. Très intéressée par l'influence des histoires familiales sur les individus, elle aime à creuser les secrets et faire parler ceux que l'on n'entend jamais.