L'autre Goering

Avec ses convictions antinazies et son action pour aider la Résistance, Albert Goering a choisi de suivre un chemin bien différent de celui de son frère.Qui se souvient d’Albert Goering (1895-1966) ? Seul son frère est resté tristement célèbre : Hermann Goering, le chef de la Luftwaffe et impitoyable numéro 2 du régime nazi. Son jeune frère, Albert, fut pourtant son exact contraire : profondément humaniste, antinazi convaincu, il sauva des Juifs et aida des mouvements de résistance !Des studios de cinéma autrichiens aux usines tchèques de Škoda, Albert Goering eut un parcours si étonnant que personne, au sortir de la guerre, ne voulut croire à son histoire – une vie digne d’un personnage de roman !C’est précisément ce roman que François Guéroult se propose ici de nous raconter.Ce roman très bien documenté dévoile le parcours surpenant d'un héros de la Seconde Guerre mondiale dans l'ombre de son frère !EXTRAIT- Mai 1945 -La guerre est finie. Le nazisme n'est plus qu'un monstre abattu. L’humanité a failli s’écrouler et disparaître, mais c’est bien le monstre qui a péri. Et c’est à Salzbourg, en Autriche, que j’assiste à son dernier soupir.J'ai dû, en effet, à mon grand regret, quitter définitivement Prague, cette ville lumineuse qui m'aura permis, pendant si longtemps, d'avoir l'illusion de traverser les ténèbres avec un rayon de clarté et une chaleur privilégiée. Une nouvelle fois, j’ai dû fuir la Gestapo.Quelques mois auparavant, de nouvelles accusations avaient été portées contre moi, à la suite d’une dénonciation de la part d’une de mes secrétaires de chez Škoda. Ces accusations de la Gestapo de Prague tenaient en quatre points : on me prêtait l’intention de m’enfuir en Suisse, on me reprochait d’avoir retiré d’importantes sommes d’argent (près d’un million de marks), on rapportait des propos antinazis que j’avais eu l’audace de tenir à haute voix et on me soupçonnait même de nourrir le projet de m’en prendre à mon propre frère, le Reichsmarschall Hermann Goering ! Évidemment, tout n’était pas faux dans ces accusations.À PROPOS DE L'AUTEURFrançois Guéroult est né en 1971 dans le Calvados. Diplômé de l’Institut d’Etudes Politiques de Paris et du Centre de formation des journalistes, il est actuellement rédacteur en chef adjoint à France Bleu Orléans.