Metal Gear Solid

La série des Metal Gear figure incontestablement au panthéon des grandes sagas du jeu vidéo.Voilà vingt-cinq ans que l’œuvre de Hideo Kojima nous tient en haleine, grâce à son scénario complexe et très travaillé. Véritable fer de lance du genre des jeux d’infiltration, Metal Gear ressemble à son auteur et nous dévoile un contenu varié, un univers riche, des personnages parmi les plus emblématiques du média jeu vidéo, ainsi qu’un sens poussé du détail et des trouvailles stupéfiantes.Plongez dans l'univers de la série avec cet ouvrage qui en explore toutes les facettes : la genèse de chaque épisode et les anecdotes liées au développement, l’étude du scénario, et enfin l’analyse des mécaniques de jeu et de ses thématiques.Cet ouvrage incontournable offre un panorama complet de la saga culte de Hideo Kojima !EXTRAITKojima prend donc la tête du développement de ce Metal Gear 2 : Solid Snake, véritable successeur de l’épisode fondateur. Sorti en 1990 sur MSX 2, le jeu approfondit le gameplay de son aîné sur quasiment tous les points. L’aspect infiltration esquissé avec Metal Gear premier du nom est ici beaucoup plus développé. Déjà, la signature de Kojima commence à se faire très présente : non seulement les idées originales apparaissent à foison, mais l’attrait du père de Snake pour le septième art se manifeste alors clairement (le générique, en particulier, semble très inspiré du cinéma), et le game designer commence à glisser de nombreuses références à ses travaux passés. Un exemple : après la défaite de Big Boss dans Metal Gear, ce soldat a fait l’objet d’expériences visant à remplacer par des prothèses certains de ses membres et organes blessés. Cette opération, qui lui permet de revenir en tant que grand méchant dans Metal Gear 2 : Solid Snake, était baptisée « projet Snatcher » dans le scénario, référence directe à un ancien titre de Kojima. Mais beaucoup d’observateurs ont vu dans ce projet Snatcher un clin d’œil au dernier boss de Snake’s Revenge : Big Boss devenu un cyborg !CE QU'EN PENSE LA CRITIQUEMetal Gear Solid - Une œuvre culte de Hideo Kojima est un livre que je conseille évidemment à tous les amateurs et connaisseurs de la série, ainsi qu'à ceux qui souhaitent en apprendre plus sur MGS, pour la qualité du travail fourni et le respect de l'esprit de l’œuvre originelle. - Kanpai.frÀ PROPOS DES AUTEURSPassionnés depuis l’enfance par la presse papier, Nicolas Courcier et Mehdi El Kanafi n’ont pas tardé à lancer leur premier magazine, Console Syndrome, au cours de l’année 2004. Après cinq numéros à la distribution limitée à la région toulousaine, ils décident de créer une maison d’édition du même nom. Un an plus tard, la petite entreprise sera rachetée par Pix’n Love, éditeur leader sur le marché des ouvrages consacrés au médium du jeu vidéo. Au cours de ces quatre années dans le monde de l’édition, Nicolas et Mehdi auront édité plus de vingt ouvrages consacrés à des séries phares, dont ils auront eux-mêmes rédigé un grand nombre : Zelda. Chroniques d’une saga légendaire, Resident Evil. Des zombies et des hommes et La Légende Final Fantasy VII et IX. Depuis 2015, ils poursuivent leur démarche éditoriale articulée autour de l’analyse des grandes sagas du jeu vidéo au sein de la nouvelle maison d’édition qu’ils ont cofondée : Third.Juriste de formation, Denis Brusseaux travaille comme journaliste depuis quinze ans et s’est spécialisé dans les deux arts pour lesquels il nourrit une véritable passion : le cinéma et le jeu vidéo. Il a notamment participé aux magazines Joypad et Videogamer et au site DVDrama. Il a aussi coécrit le film Le Guetteur en 2012, avec Daniel Auteuil et Mathieu Kassovitz.