Un jurassien en Amérique du Nord
  • Éditeur québécois

« Le 2 septembre 1893, le paquebot La Champagne jetait l’ancre dans la baie de New York. »

Ainsi commence le journal tenu par Amédée Girard, un émigré « ordinaire » et anonyme comme des millions d’autres exilés en Amérique à la fin du xixe siècle. De New York à Montréal, où il se fixe dès son arrivée, l’auteur note les observations et les impressions que lui inspire son nouveau lieu de vie. Villageois jurassien contraint à un voyage sans retour, il entraîne le lecteur dans les méandres de la grande ville, les chemins tortueux de l’intégration et les tourments de la nostalgie. Mais le récit fait également part des moments de bonheur, des réussites et des rêves de lendemains qui chantent. Tout en se confiant à son journal intime pour soulager son sentiment de solitude, Amédée Girard s’adonne aussi à l’introspection et propose une réflexion sur ses valeurs chrétiennes et morales. Il fait enfin œuvre de journaliste et parfois d’anthropologue en racontant anecdotes et particularités de la vie au Canada.
Ce témoignage d’une profondeur et d’une sincérité exceptionnelles présente un intérêt historique certain, qui permet de tirer de l’oubli quelques années de la vie de son auteur et aux lecteurs de bien comprendre le contexte migratoire de l’époque.

Marie-Angèle Lovis a fait une carrière dans l’enseignement en Suisse et s’intéresse au phénomène de l’émigration des Suisses, notamment des Valaisans, ou des ressortissants du Jura bernois au xixe siècle. Elle est l’auteure de nombreuses contributions sur les départs vers les Amériques et l’Europe de l’Est.

Table des matières

Table des matières
Un jurassien en Amérique du Nord 1
Remerciements 7
Préface 9
Introduction 13
L’arrivée à New York 15
En amérique - impressions et souvenirs 49
En rade de New York 51
Cinq jours à New York 54
De New York à Montréal 58
Montréal, la catholique 63
Réflexions personnelles 66
Un mois à Montréal 68
Le jour de la Toussaint 1893 72
Vision 74
Sans place 78
De Montréal à Ottawa 80
Mes mésaventures à Ottawa 84
Jour de l’an de l’année 1894 97
Le mal du pays 99
Le départ 101
Victime de l’émigration 105
Le 25 février 106
L’Armée du Salut à Montréal 109
Le service du feu à Montréal 112
Où je parle un peu de moi 115
Le retour du printemps 118
Les esclaves de Montréal 121
La police et la justice à Montréal 127
Le carré Bellerive 131
La situation dans l’Amérique du Nord 134
La mort d’une soeur 142
Le Mont-Royal et les deux cimetières de la Côte-des-Neiges 144
Les artisans canadiens français 149
Les sauvages du Canada 155
Le Café de l’Armée du Salut, sur le bord de l’eau 165
Le Devoir 172
Ma situation et mes projets 175
Jour de l’an 1896 176
L’ouragan du 31 décembre 1895 179
22 janvier 1896 180
Entre le Canada et les États-Unis 182
La naissance du petit Émile.14 juin de l’année 1896 184
Éphémérides 186
Table des matières 191
Épilogue 193
Annexes 203
Le journal 205
Notes éparses 209
Petit lexique d’Amédée Girard 222
Bibliographie sélective 224
Crédits photographiques 226
Table des matières 229