Louange de l'ombre

C'est un texte qui exprime, pour le public occidental, cette esthétique du clair-obscur et du presque rien, du subtil et de l’ambigu, opposée au tout blanc ou noir, au facial écrasé de lumière rationaliste de l’Occident. La traduction des années 1970 toute au louable projet de légitimer le goût de l’esthétique japonaise, avait un peu laissé dans l’ombre sa face scintillante et ironique. Tout comme il n’y a pas d’ombre sans lumière, il n’y a pas de vérité sérieuse sans humour. Et vous pouvez faire confiance à Tanizaki quand il s’agit de marcher sur le fil de la vulgarité sans tomber dedans, comme de scruter l’ombre sans se cogner la tête. Les idées défendues dans cet essai rejoignent des préoccupations contemporaines de recherche d’une vie plus frugale et parcimonieuse en énergie.