Éloge de la marche

« La marche est aux loisirs ce que labourer et pêcher est aux travaux industrieux : quelque chose de simple et primitif ; cette activité nous met en contact avec la terre maternelle et la nature élémentaire, elle ne requiert aucun dispositif complexe ni excitation superflue. » De la simple déambulation à la plus aventureuse randonnée, la marche, pour Leslie Stephen, pionnier de l’alpinisme et père de Virginia Woolf, est d’abord et avant tout une activité poétique et philosophique ; un lieu de ressourcement où le marcheur fait l’expérience de sa vitalité. Ce texte est suivi d’un souvenir de Virginia sur son père.

Table des matières

Table des matières
Couverture 1
Présentation 3
Titre 5
Copyright 6
Préface, par Thierry Gillybœuf 7
1. Mon père : Leslie Stephen, par Virginia Woolf 15
2. Éloge de la marche 29
3. Un coucher de soleil au mont Blanc 65
4. Les Alpes en hiver 93
Notes 123
Table 137
À propos de cette édition 139