Mon fils, mon ange
  • Éditeur québécois

L’onde de choc d’une mort par suicide provoque des effets dévastateurs, au point où tous les repères habituels sont remis en question. Et lorsque son propre enfant se suicide, c’est toute une vie familiale qui vole en éclats. Lorsque Marie-Claire Duchaine traverse ce drame innommable, c’est d’abord dans le travail et l’action qu’elle trouve un exutoire, une bouée à sa survie à
court terme. Mais peu à peu, l’épreuve revient la hanter et quelques années plus tard, elle se met à la recherche de son fils. Spirituelle depuis toujours et dotée d’une capacité de connexion avec l’invisible, elle consulte d’abord des médiums qui lui révèlent que Jean-Philippe veut établir une communication. Il lui adresse cet appel :

« Je veillerai sur vous tel un ange et j’ai déjà fait ce travail pour vous, je vous
protège. Je veille sur mes êtres chers sur votre terre. J’ai besoin de te remercier
et je vais continuer à t’envelopper d’amour. La vie c’est beau si tu sais la voir
avec la couleur de l’amour. Alors au revoir, car un jour, tous, on va se retrouver
pour l’éternité. Je t’aime pour toujours! »

À la suite de l’épreuve qui a transformé sa vie, cette mère a vécu l’expérience extraordinaire de poursuivre des dialogues intemporels avec son fils décédé. Peu à peu, ses dons de perceptions extrasensoriels
se confirment et se concrétisent. Elle assume maintenant ouvertement son rôle de médium spirituel et elle désire contribuer à semer l’espoir en ce monde.