La Conspiration K

Vous avez aimé Les Trois jours du Condor, les Hommes du Président ? Vous allez adorer La Conspiration K, le chef-d'œuvre oublié du roman paranoïaque ! 1960, Philadelphie. Des coups de feu sont tirés en direction du cortège présidentiel. Timothy Kegan, président des États-Unis, est mortellement touché. Une commission d'enquête est mise en place, qui conclut à la thèse du tireur unique. 1974 : Nick Kegan, demi-frère du président assassiné, est appelé au chevet d'un homme sur son lit de mort. Celui-ci lui avoue qu'il a fait partie d'un commando secret à l'origine de la mort du président. Nick décide de reprendre l'enquête. Explorant ses zones d'ombre, il remonte de nombreuses pistes, allant des magnats du pétrole à la CIA en passant par la mafia et les syndicats. Dans ce labyrinthe de mensonges, de secrets et de révélations, tout le monde a vite fait de devenir suspect, y compris son propre père, qui est à la tête de l'une des plus grosses fortunes des États-Unis. Bientôt, Nick réalise que lui aussi risque sa vie. Il ira néanmoins jusqu'au bout, afin de faire toute la lumière sur ce terrible complot. Œuvre culte par excellence, La Conspiration K, inspirée par la famille Kennedy, est tenue dans le monde anglo-saxon pour un modèle absolu de thriller conspirationniste. Le livre n'avait cependant jamais été publié en français. Son adaptation au cinéma, en 1979, avec, dans les rôles principaux, Jeff Bridges, John Huston et Anthony Perkins a été retirée des salles dès sa sortie, du fait de la campagne de Ted Kennedy.