Les saisons

"Mes lèvres courent le long d'un cou
Comme un jardin semé de violettes
Parfumées les mille myosotis d'un regard
Souriant me soufflent un air pur et neuf
Le pollen des mots tendres est butiné
La nuit n'est plus qu'un souvenir
Effacé quatre mains se tendent vers moi

Je vis j'aime."