Ma petite poésie ne connaît pas la crise

On râle, on bougonne, on ronchonne, on a ses manies, on "vieusit" mais, petit à petit, on se convainc qu’on peut rire de tout – y compris à gorge déployée ! – à condition toutefois de ne pas avaler son dentier ! Bref ! Avec humour et autodérision, insolence et truculence, on se dit que – poétiquement parlant! : "Tout va très bien madame la Marcrise !"

Table des matières

Table des matières
Couverture 1
Titre 5
Copyright 6
Dédicace 7
I. 9
Oui  ! Vous qui… 11
Sans oublier 15
Un peu de colère s.v.p  ! 17
Oui  ! Car contrairement à ce que l’on prétend 19
II. 21
Bouillon d’onze heures 23
Cuisses de grenouilles de bénitier 25
Merlan en papillote 27
Pédaleur dans la choucroute 29
Abonnez-vous à « La cuisine crapuleuse » 31
III. 33
Les dix commandements du parfait petit curé djihadiste 35
Napoléon, mon cul  ! 37
Le nerf de la guerre 39
Monumentum 41
IV. 43
Les totos d’Arthur 45
Les punaises d’étude 47
Les bêtes de poumons 49
V. 53
Avec le peintre Philippe Favier – l’un de mes préférés  ! 55
VI. 69
Dicomania 71
Éloge du régionalisme de cœur et de l’artisanat local 78
Gastronomania 86
VII. 95
Obésitude 97
Vieusitude 99
Répétitude 101
Pipitude 103
Déprimitude 105
Oublitude 107
Oursitude 109
Du même auteur 113
Présentation 116
Achevé de numériser 117