Forêt d’indices
  • Éditeur québécois

La forêt d’indices est un territoire d’obsessions et d’éclaircies. Il suffit d’un parfum, d’une piste oubliée; on entre, on marche, on court. Les yeux fermés, on respire à l’arraché, les pétales de lilas voltigent avant de se déposer un à un sur la langue.

Au son de chansons de Nirvana qui résonnent dans une cour d’école vide depuis longtemps, Véronique Cyr «recompose aveuglément / le mystère avalé à seize ans». Sans trahir l’urgence du premier amour, elle déplie indices et souvenirs avec le calme de celle qui a traversé la tempête.