Blockchain
  • Éditeur québécois

Deuxième révolution numérique, machine à confiance, innovation de rupture d’une ampleur inédite, la blockchain laisse présager d’une révolution des usages comparable à celle portée par l’Internet dans les années 1990. Quelle est-elle et en quoi est-elle si avant-gardiste ? La blockchain se définit comme une technologie de stockage et de transmission de l’information :
- transparente : quiconque peut la consulter et effectuer des transactions, chacune de ses transactions étant enregistrées et retraçables;
- sécurisée : chaque transaction est soumise à un système de clés, de validation et de distribution de l’information qui la rend infalsifiable;
- décentralisée : la blockchain opère sans intermédiaire ni organe central de contrôle, les transactions s’effectuant directement entre usagers, moyennant une commission minime.
Dans les faits, cette technologie peut s’appliquer à toutes les transactions qui aujourd’hui reposent sur un tiers de confiance : les banques, les notaires, les assurances. De même, des entreprises comme Uber ou Airbnb, qui fonctionnent comme organes de contrôle de réseaux, pourraient, avec ce système, ne plus avoir de raison d’être. Elle a donc le potentiel de changer radicalement les règles du jeu dans de nombreux secteurs car les champs d’application sont immenses :bancaire, assurance, immobilier, transport, santé, énergie, etc. L’auteur décrypte de façon très pédagogique le fonctionnement des blockchains, et nous prépare aux bouleversements qui s’annoncent pour nos sociétés… et pour chacun d’entre nous.