Résilience, résistance et alliances : Penser la francophonie canadienne différemment

Résilience, résistance et alliances : Penser la francophonie canadienne différemment
  • Éditeur québécois

En tant que minorités, les communautés francophones canadiennes sont tout particulièrement façonnées par des dynamiques de « résilience », de « résistance » et d'« alliance », auxquelles s'ajoute l'« inclusion ». L'intérêt de penser la francophonie différemment, à partir de ces concepts, est de rendre explicite le fait que la résilience et la continuité peuvent prendre plusieurs formes. La rencontre des milieux universitaire, communautaire et gouvernemental a permis de faire ressortir de multiples stratégies inhérentes à la francophonie et mises en évidence par ces concepts. Les stratégies varient selon les acteurs et selon les milieux : la continuité ne prend pas le même sens dans les milieux de minorité forte comme le Nouveau-Brunswick et l'Ontario que dans ceux de minorité faible, comme la Colombie-Britannique et les Territoires du Nord-Ouest. La position d'observation et le discours apportent aussi un éclairage différent : l'action communautaire oblige à l'engagement, à l'application, alors que l'analyse universitaire tend à l'objectivation, à la théorisation. Cet ensemble de concepts peut, à terme, expliciter les formes et les stratégies d'action collective et contribuer à les diversifier.