Les vraies vampires sont chanceuses
  • Éditeur québécois

Au bout de 400 ans, on pourrait croire que je serais capable de reconnaître le danger à son
odeur…

Du sang d’humain, de groupe B, provenait de l’allée située derrière mon magasin. Une prêteuse sur gages nommée Lucky a été attaquée et laissée pour morte. Pour la sauver, moi, Glory Saint-Clair, j’ai accompli un acte auquel je n’avais jamais voulu recourir. J’ai transformé une humaine en vampire. Je ne peux pas dire que je le regrette. Je n’avais pas le choix. Je dirais pourtant que l’éternité aurait été plus sûre sans elle.

Les vampires préfèrent rester discrets. Pas Lucky. Qu’est-ce que ça peut faire que son ancien petit ami soit une séduisante vedette rock et qu’elle ait de très belles chaussures? Qui est mort et l’a transformée en reine des maudits? Non seulement son comportement fantasque attire tous les chasseurs de vampires des environs, mais en qui plus, il conduit son tueur potentiel à sortir de sa cachette, lui aussi.

La bonne nouvelle, c’est que le truand qui lui sert de père offre une grosse récompense à qui l’attrapera. La mauvaise, c’est que les mondes souterrains sont sur le point d’entrer en collision, et mes chances ne sont pas excellentes.