De l’impuissance à l’autonomie
  • Éditeur québécois

«De l’impuissance à l’autonomie» creuse en amont la dislocation du Canada français qui s’est réalisée dans les années 1960. L’ouvrage remet en question l’idée, très répandue, selon laquelle l’essor de l’identité québécoise aurait entraîné à lui seul l’éclatement du Canada français et impulsé le changement d’identité des minorités francophones du pays. Il démontre, au contraire, que la rupture s’est consommée au terme de discontinuités, et ce, au cours des décennies qui précèdent.

Durant la première moitié du XXe siècle, plusieurs événements viennent perturber les relations entre groupes minoritaires et ceux qu’ils perçoivent comme les autres, les Anglo-Canadiens et les Canadiens français du Québec: les crises scolaires en Ontario (1912), au Manitoba (1916) et en Saskatchewan (1931), ainsi que les crises de la conscription (1917 et 1944).

Dans cette étude, l’auteur analyse les discours journalistiques (Le Droit, Le Patriote de l’Ouest, La Liberté, La Survivance) publiés durant ces crises, ainsi que les discours relatifs à l’enfance – dont ceux véhiculés dans la littérature pour la jeunesse canadienne-française. Son objectif: saisir l’impact de ces discours sur les communautés et les mutations qu’ils provoquent dans la représentation collective des minorités.

«De l’impuissance à l’autonomie» permet de rendre compte des glissements identitaires à mesure qu’ils s’opèrent; il met en évidence l’autonomisation graduelle des minorités canadiennes-françaises.

Table des matières

Table des matières
Page couverture 1
Prise de parole 2
Du même auteur 4
Page titre 5
Crédits / Catalogage 6
Remerciements 7
Introduction 9
1. Approche définitionnelle de la littérature pour la jeunesse au Canada français 12
2. Balises chronologiques et méthodologie 15
3. La question acadienne 21
Chapitre premier • Un peuple à l’assaut 25
Première partie : 1912 – Crise scolaire en Ontario 25
Deuxième partie : 1916 – La loi Thornton 64
3. Discours journalistiques sur la jeunesse et discours littéraires pour la jeunesse 97
4. Bilan sommaire 111
Chapitre deux • La fin des accointances : 1931 – Les amendements scolaires du gouvernement Anderson (Saskatchewan) 115
1. Prolégomènes 115
2. Rappel historique des événements 118
3. Discours journalistiques 134
4. Le discours littéraire pour la jeunesse 175
5. Bilan sommaire 196
Troisième chapitre • se suffire à soi-même : 1944 – Guerre et conscription 201
1. Rappel historique des événements 201
2. Discours journalistiques 210
3. Le discours littéraire pour la jeunesse 258
4. Bilan sommaire 284
Conclusion 287
Quel avenir pour une littérature ? 292
Annexes 297
A. Tableau des événements sociopolitiques clefs de 1912 à 1944 299
B. Tableau des événements littéraires et éditoriaux clefs de 1912 à 1944 302
C. Chronologie des crises scolaires au Canada français 305
D. Répertoire littéraire jeunesse au Canada français : des origines à 1949 310
Bibliographie 333
Table des sigles utilisés 351
Table des matières 353
Quatrième de couverture 356