Faire la paix
  • Éditeur québécois

Depuis la fin de la guerre froide, les innombrables acteurs de la communauté internationale se sont efforcés plus de « faire la paix » que de préparer la guerre. Imaginatifs, créatifs et inspirés par les espoirs comme les déboires du début des années 1990, ils ont cherchéà définir les nouveaux mécanismes, les nouvelles pratiques et méthodes qui transforment les terrains de guerre en chantiers de la paix. Démobiliser, désarmer, réintégrer, réconcilier, juger, démocratiser, faire élire, administrer, assurer la sécurité intérieure, former ou réformer des forces de sécurité, asseoir la bonne gouvernance comme modèle de gouvernement et d'administration sont autant de nouvelles tâches, de nouvelles expériences, de nouveaux métiers que ni la Charte des Nations unies ni les apprentis sorciers du nouvel ordre mondial en gestation n'avaient prévus. De l'Afghanistan à la Sierra Leone, du Burundi à l'Iraq, du Guatemala à la Palestine, praticiens, analystes et universitaires partagent leurs expériences et leurs analyses. Partout où les Etats sont fragiles et instables, la consolidation de la paix est l'un des enjeux cruciaux de la communauté internationale.