Information, parole et délibération
  • Éditeur québécois

A l'heure d'Internet, plus les moyens de communication se multiplient, plus il devient difficile de trouver quelqu'un à qui parler et qui vous écoute. Plus la gestion se rationalise, plus les échanges d'informations deviennent anonymes, froids ou dérisoires. Le sujet humain piloté, contrôlé, évaluéà travers des grilles abstraites s'éprouve de plus en plus maltraité.

Quand il n'y prend garde, un management centré sur l'efficacité et la performance exerce à distance une violence aveugle. Sans écoute, sans reconnaissance, cette société de l'information nous apparaît chaque jour davantage comme une société où notre humanité ne trouve pas sa place, où la question de la parole ne se pose plus.

Pourtant, écouter quelqu'un, laisser sa parole nous toucher, c'est la voie de la reconnaissance véritable. Dans ce pacte, cette alliance de la parole, c'est la vie qui suscite l'ouverture, la dynamique et l'unité des vivants. Comment alors gérer ensemble nos activités et nos entreprises sans en perdre la parole ?