24 images. No. 180, Décembre-Janvier 2016-2017
  • Éditeur québécois

Selon la rédaction de 24 images, l’année cinéma 2016 est celle des figures de résistance. Première figure : celle d’Ines, la businesswoman sauvée par l’amour paternel dans le fabuleux film de Maren Ade Toni Erdmann, dont le chignon blond orne la couverture de la revue. Deuxième figure : celle du réalisateur Andrzej Wajda, âme créative de la Pologne, qui a tiré sa révérence en octobre dernier après soixante-dix ans de carrière. Troisièmes figures : ceux que Philippe Gajan nomme « les nouveaux alchimistes du cinéma québécois », de jeunes réalisateurs qui refusent ou réinventent les contraintes de la fiction narrative. Quatrième figure : la radicalisation politique extrême, vue par Bertrand Bonello ou Simon Lavoie et Mathieu Denis. Cinquième figure : celle du documentariste belge Pierre-Yves Vandeweerd. Sans parler de toutes les découvertes offertes par le septième art au sein des festivals de l’année… du cinéma toujours engagé, dans l’histoire, dans la société, dans l’émotion, dans la forme.