Apprendre à enseigner
  • Éditeur québécois

Cet ouvrage raconte le long processus identitaire vécu par une dizaine d'étudiants en formation initiale à l'enseignement sur une période de trois ans. Pour l'auteure, l'entrée dans la carrière enseignante s'effectue bel et bien au début de la formation initiale. Ainsi, la naissance d'une identité professionnelle ne se produit pas soudainement à la fin de la formation initiale lorsque l'étudiant prend ses fonctions dans une école, mais se déroule petit à petit durant plusieurs années. C'est dire, alors, qu'au coeur de l'identité professionnelle enseignante se trouve une personne en apprentissage. Etant engagé dans une démarche de formation, l'étudiant développe progressivement un rapport avec des aspects de l'enseignement qui jusqu'alors l'interpellaient peu : l'école comme institution, les enfants comme élèves, le travail d'enseignement et les responsabilités qu'il comporte, etc. Dans certains travaux réalisés dans des cours à l'université, l'étudiant révèle-t-il des indices de ces rapports? Laisse-t-il des traces témoignant de l'image qu'il a de ces nouvelles réalités et de lui-même? Cette étude propose de saisir ces indices et d'en dégager les particularités. Elle s'adresse à des formateurs préoccupés par la reconnaissance et l'accompagnement du processus identitaire tel qu'il se produit chez l'étudiant durant sa formation.