Hannah Arendt, le totalitarisme et le monde
  • Éditeur québécois

Hannah Arendt, le totalitarisme et le monde contemporain. Trois dimensions de la réflexion se conjuguent ici pour éclairer la crise profonde du monde moderne, plus que jamais actuelle. Le totalitarisme y est envisagé en lui-même, dans ses conditions de possibilité, mais surtout pour éclairer les problèmes de civilisation légués par le 20e siècle. Cet ouvrage fait aussi écho à l'oeuvre de Hannah Arendt, véritable pensée du siècle, restée unique pour comprendre la crise de société dont le totalitarisme s'est si « terriblement occupé». Enfin, il met en lumière le danger que prennent aujourd'hui la domination d'un impérialisme unicivilisationnel et le ressentiment anti-occidental qui grandit dans son sillage. Prévu à l'origine pour coïncider paisiblement avec le cinquantenaire de la publication des Origines du totalitarisme, cet ouvrage paraît en plein milieu d'une réorientation majeure de la politique mondiale sous la bannière de l'anti-terrorisme et devient pour ainsi dire d'actualité. Il est certain que ce monde qui s'ouvre porte en lui des réserves inépuisables de ressentiment qui, à la première occasion, se cristalliseront sous un mode totalitaire. Mais, à la différence du monde où se sont développés les totalitarismes « archaïques », l'impérialisme contemporain s'est donné un « programme » qui, niant la pluralité du Monde, porte en lui-même des virtualités totalitaires.

Ont participéà cet ouvrage : Manfred Bischoff, Frédéric Boily, Miloud Chennoufi, Daniel Dagenais, Dario De Facendis, Michel Freitag, Hubert Guindon†, Jacques Mascotto et Rolande Pinard.

Le fait est que les véritables problèmes de notre époque ne peuvent être compris, et encore moins résolus, sans reconnaître que le totalitarisme est devenu la malédiction de ce siècle précisément parce qu'il s'est si terriblement occupé de ces problèmes.
Hannah Arendt