La morale dans la classe
  • Éditeur québécois

Les liens de l'enseignant avec la morale sont multiples. Dans la classe, il formule continuellement des jugements moraux, prend des décisions dans le respect des règles et des normes de l'école, et, bien sûr, encourage chez ses élèves les actions responsables et conséquentes. A vrai dire, l'enseignant partage avec les parents de lourdes responsabilités pour le développement moral de l'enfant. Mais son rôle d'autorité n'est pas toujours aiséà assumer. A cet égard, certains enseignants sont quelquefois démunis devant un enfant qui s'affirme avec maladresse, quelquefois avec violence, sans considération pour autrui. Il va sans dire que l'acte même d'éduquer implique la nécessité de limiter le sentiment de toute-puissance de l'enfant. Les limites vont blesser, frustrer, restreindre, mais elles vont aussi apaiser, calmer, contenir. Elles permettent à l'enfant de se structurer moralement. Il va apprendre que les réactions pulsionnelles ne sont pas celles qui permettent de vivre harmonieusement avec les autres. La morale dans la classe, en somme, concerne la gestion des limites, thème abordé, dans le présent ouvrage, sous différents angles : liberté, politesse, norme, prise de décision, résolution de dilemme, etc.