Ces années-là

Plongée dans l'ambiance des eightiesCes années-là ont commencé le 8 décembre 1980 quand Mark Chapman a tué John Lennon au coin de la 72e rue, à New York.Ces années-là, l’auteur a commencé de ciseler quatre-vingt nouvelles originales et brèves au fil de rencontres avec Barbara, Léo, Cohen, Lino, Johnny, Ringo... Autant de récits jusqu’ici inédits.Des portraits mais pas seulement. Des tranches de vie. Gainsbourg, Montand, Delon, Dylan, Reagan, Simenon…Chaque histoire éclaire l’époque, toutes confirment un style.Un florilège de récits inédits sur les stars qui ont marqué les années 80, à ne manquer sous aucun prétexte !EXTRAITDans l’antichambre, de jeunes attachées de presse courent dans tous les sens, l’air sérieux, préoccupé même, dossiers sous le bras et tailleur impeccable – de marque. On se croirait dans un film de Woody Allen. Symbiose et mimétisme. Effectivement, le hérisson binoclard qui attend dans ce palace londonien, Allan Stewart Königsberg, est connu sous le nom de Woody Allen.Le cinéaste de Manhattan s’est construit un personnage mythique comme peu ont su le faire. Dali, ses moustaches, son regard allumé, sa gare de Perpignan. Picasso, ses femmes, sa marinière, ses photographes énamourés. Elvis, ses rouflaquettes, sa Gomina, ses bijoux de pacotille. Mick Jagger, sa moue, sa taille de guêpe, ses fringues. Mais des cinéastes! Son humour, ses lunettes, son air de chien battu composent une marque. Woody, c’est Tati. Allen, c’est Chaplin. Woody Allen, tout le monde le veut. Madonna, Von Sydow, Firth, Rampling et même Godard.À PROPOS DE L'AUTEURAndré Klopmann a publié de nombreux ouvrages. Il avait gardé jusqu’ici ces histoires secrètes.