Au nom de Sarah

Enfant de l'Algérie coloniale du siècle dernier, fille d'un petit cordonnier mort dans les tranchées de Verdun, Sarah rêvait secrètement d'un destin français. Devenue jeune fille à la beauté convoitée, elle se laissera séduire par un officier héros de la guerre de 14-18 avec qui elle décide de partir s'installer à Paris. Bien des années plus tard, en 2002, Vincent, éditeur parisien, se rend en Bretagne, chez Maryvonne, vieille écrivaine célèbre qui vient de lui confier son dernier roman. En retard, Vincent lira le manuscrit dans la nuit avant de retrouver Maryvonne au petit déjeuner. Comme à leur habitude, l’auteur et l’éditeur parleront du livre en cours d’écriture. Un roman pas comme les autres pour Vincent qui se découvre partie prenante avec les personnages de la fiction. Peut-être une dernière fable pour Maryvonne qui dévoile peu à peu à son ami et éditeur le destin tragique de Sarah, la grand-mère de Vincent.EXTRAITUne nuit, elle se dresse, dévale l’escalier au bas duquel elle enfile le grand burnous de son oncle avant de s’engouffrer dans la ruelle. Un rat trotte le long d’un caniveau, Sarah crispe ses doigts sur l’étoffe en pressant l’allure. Sous le ciel bourré d’étoiles, une furieuse exaltation ordonne à ses membres, et bientôt, elle se faufile dans le cimetière où au loin, entre les cyprès, elle devine déjà la tombe de son père. Puis, elle s’agenouille sur la pierre, elle l’enjoint de pardonner sa folie, lui dit tout son amour, toute sa reconnaissance, jurant de lui être fidèle. Elle lui énumère, sans en oublier aucune, toutes les plus belles notes de ses frères. Elle lui promet de veiller à leurs études, puis, d’une voix plus basse encore, presque inaudible, elle lui avoue enfin sa rencontre avec l’étranger, son espoir fou qu’il revienne, qu’il l’emporte et l’enlève à jamais au ghetto de son enfance.À PROPOS DE L'AUTEURArmel Veilhan est né en 1964 à Strasbourg et vit aujourd'hui dans le Morbihan (Bretagne) depuis plus de dix ans. Il est metteur en scène et dramaturge associé de la Cie Théâtre A. Il a réalisé notamment plusieurs adaptations pour le théâtre et a publié en 2006 Un enfant dans l'hiver (roman) aux éditions Albin Michel. Puis en 2008, il a mis en scène sa première pièce Brouillages (aux éditions pour la jeunesse Les Mandarines). Depuis, il a continué d'écrire pour le théâtre Blanches (inédit- 2011), Les herbes hautes (inédit – 2016), ainsi qu'une forme journal : Journal d'une saison au Triton, à paraître prochainement dans le cadre de sa résidence d'écrivain en Île-de-France 2016. En janvier 2017, au théâtre, sa dernière mise en scène Si bleue si bleue la mer de l'auteur allemand Nis-Momme Stockmann sera jouée au Centre Dramatique Nationale de Besançon et de Franche-Conté, ainsi qu'au Théâtre de l’Échangeur de Bagnolet en mai 2017.