Le hurlement de la chair

« L’âme d’une passion amoureuse se réincarne en une femme et un homme pour glorifier une légende damnée. Un mystérieux témoin nous dévoile tout l’horrible et le poétique de ce conte d’amour sublimement fou. »Comme un jeu d’écriture, j’ai fait le choix d’un sujet universel : la rencontre. Poser une loupe sur ce besoin vital d’être soi-même, dans sa propre vie, d’aimer et être aimé par celui, celle qui nous est vraiment destiné. C’est une mise à nu de l’âme tantôt légère, toujours authentique, parfois sévère et crue qui redonne à l’homme son côté animal, qui broie les corps et les sentiments dans un univers charnel qu’on aimerait traverser un jour, mais dont on redoute tant les conséquences…EXTRAITPour ne rien ajouter à ma conception déjà originale de la civilisation, je me déplaçais donc avec une automobile. J’avais développé un vrai rapport humain avec ma voiture. J’avais pour elle une affection naïve que je ressentais dès que je venais la chercher dans le garage. J’étais le seul à fréquenter cette voiture. Installé côté chauffeur, il me semble n’avoir jamais utilisé l’autre siège. Je jetais toujours un regard sur l’intérieur ; comme je le fais au présent dans cette pièce blanche qui absorbe mes souffles et nos derniers soupirs…À PROPOS DE L'AUTEURMatthieu Becker est né chauve, édenté, en plein midi dans le nord et grandit vite. Lancé très jeune dans la vie active, autodidacte nourri par de nombreux métiers (maçon-couvreur, éducateur sportif, serveur, mannequin, pompiste, comédien et d’autres), avec une curiosité maladive et une soif de découverte, Matthieu Becker, après un parcours plus que chaotique est devenu écrivain. De belles rencontres lui permettent aujourd’hui de partager sa passion de l’écriture qui l’a, jusqu’ici, tenu en vie et reste un besoin vital à son existence et à son équilibre. Il est également l’auteur de scenarii et d’une pièce de théâtre jouée à Paris et à Lyon.